mercredi 10 juillet 2013

Mine sur la montagne de Pormenaz .

A la découverte de l'ancienne mine des Argentières .


    Neige abondante en hiver plus froid et humidité importante au printemps égale un début d'été très, et quand je dis très, c'est vraiment très, très enneigé !


montagnes des Aravis et des Fiz

vision des Fiz et des Aravis en montant à Pormenaz

    Du coup, je décide de traîner mes guêtres ailleurs que dans le massif du Mont-Blanc et c'est sur la montagne de Pormenaz que je choisis de me balader. cette montagne se situe en face du massif et est idéale pour me mettre en jambe voire pour prospecter un peu et trouver quelques cristaux... cristaux que j'ai eu la chance de trouver mais chut! il ne faut pas trop le crier sur les toits...

    Par ailleurs, c'est l'occasion de visiter les anciennes mines de Pormenaz, ce que je n'avais jamais fait jusqu'à aujourd'hui.  

    La montagne de Pormenaz est constituée de granite sillonné de ravins axés sur des failles parmi lesquelles ( certaines, pas toutes ) il y eut une circulation hydrothermale à l'origine des filons. 

    En remontant le sentier de la Chorde depuis les chalets du Souay, il est assez facile de retrouver la mine des Argentières . Celle-ci se présente sous la forme de deux galeries. La première mesure environ 120 m et la seconde située un peu plus haut mesure environ 15 m.


la mine de Pormenaz dans le massif du Mont-Blanc

mine des Argentières
entrée de la mine


les deux entrées de la mine des Argentières sur la montagne de Pormenaz
Les deux entrées de galerie avec le filon (de couleur légèrement plus blanc)

    Les galeries se développent en suivant un filon de quartz et de barytine encaissé dans le granite. Cette gangue renferme une minéralisation constituée de minéraux de galène (plomb), chalcopyrite, pyrite (cuivre), blende (zinc) et tétraédrite.


 
filon à l'intérieur de la galerie



    Des analyses ont révélé la présence d'or et d'argent, il s'agissait de la mine la plus riche de la région. On comprend facilement l'origine du nom de la mine...





    La mine fut exploitée de 1782 à 1792 avant d'être abandonnée faute de rendement suffisamment intéressant et aussi faute  de révolution...

    Il existe encore une autre exploitation minière avec plusieurs galeries mais j'irai la voir un autre jour.

   Quoiqu'il en soit , c'est avec plaisir que nous pouvons parcourir cette montagne et découvrir un aspect méconnu de l'histoire alpine de la région. Avec un peu de pratique, cette rando. est accessible à tous. Bien entendu, si vous le désirez je peux vous servir de guide. Il suffit de me contacter avec un clic ici .

    Je répondrai avec plaisir à tous vos renseignements. 


6 commentaires:

  1. S. Briand... Tiens! Tiens! ;-)
    Pas mal la vidéo minière, jamais encore fait, mais c'est une bonne idée!
    Matt Pe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, cela est encourageant pour la suite. Toute fois, je crois me souvenir avoir déjà vu une vidéo montrant l'intérieur d'une mine.
      Si je retrouve où, je mettrai les infos.

      Supprimer
  2. C'est peut être celle de la Gheugne ? ;-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nom de la mine ? ou plutôt de la galerie devrais-je dire . Ou le nom de la vidéo montrant l'intérieur d'une mine ?

      Supprimer
  3. https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=b4gQ5i8IGFA

    RépondreSupprimer
  4. Le post au dessus est le lien de la vidéo oups !!
    Steph

    RépondreSupprimer