mercredi 12 septembre 2012

 Un filon de quartz-améthysé !

 mais pas de veine: pas de cristaux...



trouvé dans le massif du Mont-Blanc, cette petite veine de quartz améthyste     
Eh oui ! Il s'agit d'une première, la première fois que je trouve de l'améthyste. En fait il s'agit de la seconde mais comme ce n'était qu'un échantillon, cristallisé certes mais échantillon, trouvé par hasard dans des éboulis, je ne compte pas cette fois là.
 Je vous le montrerai plus tard dans un autre article car il est, en fait, très joli, à tel point que je l'ai gardé  en collection...  Mais bon, je m'égare et revenons à notre filon.  Vous voyez, là! montré du doigt et tant pis si ce n'est pas poli. Admirez la belle couleur ! La taille de la veine ! Et pas un seul cristal... si ce n'est pas malheureux, n'est ce pas ?


Tout à commencé par une marche d'approche, direction le refuge mais pas pour y dormir, hein ? Vu les prix pratiqués et l'amabilité de certains gardiens, il y a longtemps que j'ai choisi de bivouaquer. Je dors mieux et mon porte-monnaie ne s'en porte pas plus mal.

                                                Donc direction le bivouac et nous voilà installé !

Nous faisons dans le bivouac léger , uniquement duvet et sursac! Et puis un petit matelas mousse, faut quand même pas exagéré !




 Jolie chambre avec vue imprenable sur le glacier, et le cairn, vous en avez déjà vu souvent des comme ça ?


cairn minéral au-dessus du glacier du Tour dans le Mont-Blanc


Et c'est reparti mais vous avouerez qu'avec cette belle lumière de ce lever de soleil, c'est un plaisir!






Plus tard, la prospection suit son cours et nous avons la surprise de trouver du violet...


Près du bord de la fissure  on trouve des traces vertes de minéralisation, malachite ou autre?


Incroyable! Aurions-nous de la chance aujourd'hui ?
Et bien, non ! Certes il s'agit d'une jolie veine d'améthyste mais il n'y a aucune cristallisation et donc pas de cristaux, pas de merveilles ...
Cela ne nous empêchera pas de recueillir plusieurs échantillons  même si ce n'est pas ce que nous souhaitions... faute de grives, on mange des merles.





Quelques heures plus tard, nous redescendons dans la vallée, tout de même content de notre découverte!


2 commentaires:

  1. Superbe.
    Étant sur Cham' également je suis plus "randonneur", et par fainéantise je me suis limité à la géomorphologie et la botanique.
    Toutefois je grimpe et fait de le montagne, mais je crois que vous faites "véritablement de la montagne".
    Vous la connaissez, la lisez, devinez c'est charnel quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce commentaire enthousiaste! En étant sur Cham' peut-être nous rencontrerons-nous? ou alors en montagne car nous faisons tous deux "de la montagne".

      Supprimer