lundi 13 août 2012

Les cristalliers abîment-ils la montagne ? 


Deux poids, deux mesures : cristallier et téléphérique !


Lors d'une virée en altitude, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant l'ampleur de cet énorme chantier : la rénovation du téléphérique de la Pointe Helbronner, du complexe touristique devrais-je plutôt dire en consultant les infos fournies sur place.


grues du chantier de rénovation du téléphérique de la Pointe Helbronner devant le refuge Torino en Italie, dans le Mont-Blanc


Bien sûr, tout ceci est fait pour que les foules béates d'admiration puissent admirer le monde sauvage et vierge de la haute-montagne (objectif sans nul doute louable...).
Ici nul ne travaille pour le profit ! Seul le public sera bénéficiaire de tout cet investissement !
D'ailleurs, la haute-montagne ne doit pas être réservée à quelques privilégiés ou à une quelconque élite ... et patati... et patata... ( vous pouvez placer ici vos arguments en fonction de vos opinions et convictions, merci).








les grues rénovent le téléphérique côté italien, au pied du Mont-Blanc



Et parmi tout ce chantier, certains osent s'opposer à l'activité du cristallier sous prétexte qu'il détruit la montagne, qu'il pille ses richesses uniquement pour faire du profit !






Il ne faut pas oublier que c'est grâce à cette activité que les foules (à nouveau elles !) peuvent admirer les merveilles naturelles que sont les cristaux et minéraux. Sans cristallier, pas de musée, pas de collections et pas de collectionneurs... et je ne connais pas de cristalliers millionnaires !

Sans compter que naturellement, par l'érosion, les cristaux finissent par être détruit sans avoir eu la possibilité d'être admirer ou étudier ! Et ce n'est pas grâce à un téléphérique que les gens peuvent aller les voir dans leur milieu naturel !





Alors qui abîme le plus la montagne ? Le travail du cristallier ?


le chantier du téléphérique de la Pointe Helbronner et le refuge Torino dans le Mont-Blanc


Ou celui de ... ?












Euh ! A moins que ce ne soit l'inverse... et vice et versa...

Et vous, qu'en pensez-vous ? La discussion est ouverte...!



2 commentaires:

  1. D autant plus que coté italien toute récolte est théoriquement interdite,vraiment du grand n importe quoi.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, si la recherche des cristaux est interdite cela n'empêche pas les cristalliers de prospecter malgré l'importance de l'amende. On peut noter l'hypocrisie de cette interdiction lorsqu'on visite le petit musée des cristaux situé à la Pointe Helbronner, au sommet. Les cristaux exposé proviennent majoritairement du côté italien du Mont-Blanc...

    RépondreSupprimer